Sketch’m Up ! Record, sketch, scan & post

Projet de rencontre interculturelle Erasmus+

La rencontre Sketch’m Up ! proposée par Bokra Sawa, en partenariat avec El Madina et JISER, vise à soutenir l’intégration de jeunes adultes de divers pays via un projet tourné sur l’échange et le patrimoine culturel.

Pendant quinze jours, du 31 mars au 14 avril 2017, vingt-quatre jeunes adultes d’Alexandrie, de Barcelone et de Marseille ont effectué des enregistrements sonores et du croquis urbain dans les différents quartiers de Marseille pour vivre un projet artistique commun. Ils ont pu partager leurs différences, leurs connaissances, parler de ce qu’ils sont, d’où ils viennent et de ce qu’ils aspirent à être dans ce monde où l’échange est primordial.

L’influence du lieu où nous grandissons et avons vécu reste ancré en nous pendant tout le restant de notre vie. C’est notre histoire et elle contribue à la réalisation de notre notre avenir. Si nous avons grandi dans les villes, nous pouvons observer ce riche mélange des cultures et un mélange encore plus riche d’histoires personnelles.

Les jeunes ont leurs propres communautés dans ces villes; ils construisent leurs propres espaces et se battent pour trouver leur place parmi la foule. Avec la rencontre Sketch’m Up ! nous souhaitions soutenir l’intégration de ces citoyens-là dans un échange culturel en utilisant l’art du croquis et de l’enregistrement sonore comme outils pour stimuler la créativité et la pensée critique afin de développer des solutions d’idées basées sur les besoins des jeunes adultes dans un contexte urbain multiculturel. Nous voulions leur donner un outil pour visualiser cette relation, imaginer le changement qu’ils recherchent et soutenir leur effort pour rendre ce changement réel.

Différents intervenants sont venus animer ces quinze jours à Marseille, notamment avec la participation active de Amr Arafa, spécialiste dans l’animation d’ateliers de rencontre pour promouvoir l’échange international. Sarah Pasotti, jeune architecte s’est chargée de donner des conseils en ce qui concerne les méthodes de croquis urbain et dessin de perspective tandis que d’autres intervenants comme Stéphane Pachot, expert multimédias et Violeta Ospina, jeune artiste spécialisée dans le son, ont proposé des ateliers complémentaires.

Croquis réalisés par les participants durant la rencontre :

Durant cette rencontre, les participants ont eu le temps de proposer, de leur propre initiative, des projets artistiques sur leur ressenti de cette expérience, leur émotions, en rapport avec la ville ou la population marseillaise. Cette envie d’extérioriser des sensations s’est traduit par de beaux projets sonores et visuels, fait avec une grande liberté d’action et beaucoup d’ingéniosité.

Trois vidéos ont été créées, l’une sur Notre-Dame de la Garde et les histoires autours du lieu que chacun raconte dans sa langue originelle, une autre vidéo, “Haha Protest”, manifestation de l’absurde dans la ville, allant du Vieux Port au Mucem et une dernière vidéo, performance de danses improvisées dans l’espace public. Deux autres projets, plus particulièrement sur le son, parlent de nos sensations et de nos souvenirs : le premier projet  Téléphone Arabe et le second Perdu dans les consonances chromatiques. Enfin, l’une des participantes et jeune journaliste égyptienne, Karoline Markos Kamel, a écrit un article sur cet échange, sur le site internet Mada Masr.

Cette rencontre et tous ces projets ont donné suite à différents événements avec une exposition itinérante au CRIJPA du 13 au 21 avril 2017 et à l’AAJT du 24 avril au 15 mai à Marseille. De même, grâce un partenariat avec l’Institut Français d’Egypte à Alexandrie, nous avons pu mettre en place une exposition durant le mois de l’architecture en mai, afin de clore ce moment intense de création et d’échange.

Durant cette exposition itinérante, les travaux présentés sont variés, montrant les croquis originaux des participants mais aussi leur travail personnel mêlant vidéos et projets sur le son autour de thèmes tels que l’appropriation de l’espace public, l’échange culturel, le souvenir et l’écoute à l’autre et ce qui nous entoure.

Exposition au CRIJPA le 13 avril 2017 à Marseille, à l’IFE le 2 mai 2017 à Alexandrie :

Le travail des participants a pu être valorisé par des cartes postales d’après les croquis effectués pendant ces quinze jours d’échange.

Cette rencontre nous a aidé à construire une réflexion commune sur la citoyenneté, nos droits, nos responsabilités qui donnent sens à la construction d’une société commune. Sketch’m Up ! nous rappelle qu’avec le pouvoir de l’imagination et de la créativité, nous pouvons résoudre des problèmes réels de la vie quotidienne: «Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde» Mahatma Gandhi.

Nous remercions tout particulièrement

Les participants Marseillais : Candice Brun, Shuey-Shyen Duong, Agathe Maurel, Surzhana Radnaeva, Jilan Hassan, Bayan Sweha et Omar Alshara.

Les participants Alexandrins : Hagar Aly, Younes Ahmed, Kholoud Yaseen, Hadir Fadl Elmawllah, Nour Abdelmwgoud, Karoline Markos Kamel et Samaa Abdalaty.

Les participants Barcelonais : Xavier De Lucas, Violeta Ospina, Juan David Galindo, Anna Irina, João Pedro Pupo, Maite Rodríguez et Andrea Larrea.

Les intervenants et organisateurs du projet : Catherine Sabry, Mohab Saber, Amr Arafa, Xavier De Lucas, Sarah Pasotti, Violeta Ospina et Stéphane Pachot.

Ce projet est proposé par l’association Bokra Sawa, en partenariat avec El Madina et JISER, avec le soutien de la Commission Européenne à travers le programme Erasmus+, de ECF et de l’Institut Français d’Egypte à Alexandrie et a été réalisé en collaboration avec le CRIJPA, Leo Lagrange, la Casa Consolat,l’AAJT et Cieres.logo2

Comments are closed.