La place des femmes dans l’espace public

Flyer Recto Def

Projet de réalisation de documentaires citoyens et exposition itinérante

Les villes sont porteuses de bouleversements qui modifient les pratiques traditionnelles de la population. Les hommes et les femmes se croisent dans l’espace de la ville mais ne partagent pas toujours les mêmes libertés et les mêmes droits.

Dans le cadre du projet sur La place des femmes dans l’espace public, l’association Bokra Sawa a proposé, en partenariat avec El Madina, un atelier multimédia. Cet atelier s’appui sur l’usage des nouveaux médias et des outils numériques afin de former au reportage citoyen des jeunes adultes alexandrins et marseillais qui portent un intérêt à la culture de leur ville et ses changements sociologiques. À travers la photographie, l’interview et le montage vidéo, ils ont pu ainsi documenter à leur façon la situation de femmes dans deux grandes villes méditerranéennes que sont Marseille et Alexandrie. 

Ce projet a débuté en janvier 2017 dans la ville d’Alexandrie pour huit jeunes adultes égyptiens et s’est poursuivi au mois de février et mars de la même année, dans la ville de Marseille pour une équipe de neuf participants.

Stéphane Pachot, expert multimédia et journaliste a animé cet atelier, avec le soutien de Nehal Mohammed Refaat et Daniela Levy, professionnelles dans le domaine des droits des femmes, respectivement en Égypte et en France.

Ateliers à Alexandrie puis à Marseille :

La démarche de ce projet est de donner la parole à des femmes tout en proposant à de jeunes citoyens de travailler sur un sujet d’actualité et peut-être de comprendre certains changements sociologiques et idéologiques que traversent nos sociétés.

Les participants à ce projet ont eux-mêmes choisi les sujets de ce travail, chacun ayant une démarche différente, en s’adressant par exemple à un proche, ou à une personne de sa famille avec qui ils avaient envie de partager une expérience. D’autres ont rencontré une inconnue, une personnalité forte qu’ils côtoient parfois dans la rue ou dans leur quartier. Chaque interview fut une découverte, même pour les participants dont le profil leur était proche, comme cette grand-mère qui aura pour la première fois, devant les yeux de sa petite-fille, montré des photos de sa jeunesse.

Le résultat de ces rencontres peut paraître loin des informations que l’on reçoit tous les jours, des deux côtés de la Méditerranée. Ce projet n’est pas un travail de recherche mais bien de sensibilisation sur le quotidien de femmes dans l’espace de la ville, qui ont toutes la volonté de vivre libres et en accord avec leurs principes. Ce projet de regards croisés entre les deux villes porte en lui l’expression d’un échange enrichissant et constructif entre deux groupes de jeunes de culture méditerranéenne.

Exposition au CRIJPA, 31 mars 2017, Marseille :

Exposition à l’IFE, 2 mai 2017, Alexandrie :

Exposition à l’AAJT, juillet et août 2017, Marseille :

Ainsi, à travers le recueil de multiples témoignages audio et visuels des habitantes de ces deux villes sur les transformations de leur ville, de leurs conditions de vie dans l’espace public et leur vécu, nous avons proposé une exposition itinérante, allant au CRIJPA, à l’AAJT et au Garage Imaginaire à Marseille, et à l’Institut Français d’Égypte à Alexandrie, pour que le public puisse rencontrer, via ce reportage, quelques-unes de ces femmes qui ont souhaité partager leur point de vue. À peu près 900 personnes ont pu apprécier le résultat de ce projet à travers les différentes expositions mises en place entre les deux rives de la Méditerranée.

Nous travaillons aujourd’hui sur la possibilité d’exposer ce projet dans d’autres villes de la région PACA, afin de partager cette expérience avec le plus grand nombre possible de citoyens.

Photos reportage et vidéos des participants au projet :

Nous remercions tout particulièrement

Les participants Marseillais : Anna Federici, Grabriel Nafi, Leslie Chauveau, Fabiana Pintus, Julia Moutiez, Juliette Fraboulet, Omar Alshara, Cécile Abadie et Geovana Rodrigues Duarte.

Les participants Alexandrins : Hagar Aly, Younes Ahmed, Kholoud Yaseen, Hadir Fadl Elmawllah, Nour Abdelmwgoud, Maha Mashaly et Alaa Nassr.

Les intervenants et organisateurs du projet : Stéphane Pachot, Catherine Sabry, Mohab Saber, Sarah Pasotti, Nehal Mohammed Refaat et Daniela Levy.

Et toutes ces femmes d’Alexandrie et de Marseille qui ont bien voulu confier leur parole aux participants: Ola, Sophie, Mawaheb, Fatma, Marine, Ninon, Yasmine, Mireille, Julie, Mayada, Pia, Marianne, Ebtihal, Nadine, Zeinab, Julia et Amina.

Ce projet est proposé par l’association Bokra Sawa, en partenariat avec El Madina, avec le soutien du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, de l’Union Européenne, de ECF et de l’Institut Français d’Egypte à Alexandrie et a été réalisé en collaboration avec le CMCA, le CRIJPA, la Casa Consolat, Forum Femmes Méditerranée et l’AAJT.logo3

Comments are closed.